search

Les secrets de la guerre de Sécession

Etats-Unis
978-2-916403-84-7

 France  et Union Européenne : 19.90 € 
 Reste du monde : 24.90 €   

Auteur : Sylvain Ferreira

Livre noir - 104 pages
15*23 cm - 
Couverture souple

La guerre de Sécession apparaît comme l’un des premiers, sinon le premier conflit moderne de l’histoire. Elle est marquée par l’émergence de nouveaux moyens de faire la guerre et est également l’expression de toutes les contradictions qui secouent la société américaine de l’époque. Sur le plan de l’art de la guerre, l’emploi massif de la cavalerie dans un rôle nouveau va également modifier durablement le rôle de cette Arme dans les conflits suivants. 

En savoir 

SECESSION
24,90 € Frais de port compris

Au-delà des batailles titanesques, la guerre de Sécession apparaît comme l’un des premiers, sinon le premier conflit moderne de l’histoire. De l’apparition des premières mitrailleuses à la direction des tirs d’artillerie par ballon d’observation en passant par les premiers submersibles et les premiers navires cuirassés ou encore l’emploi massif du télégraphe et des chemins de fer, ce conflit est marqué par l’émergence de nouveaux moyens de faire la guerre. Pour répondre aux problèmes des pertes massives au cours des combats, les combattants recourent pour la première fois à des moyens d’identification des morts sur le champ de bataille. Sur le plan de l’art de la guerre, l’emploi massif de la cavalerie dans un rôle nouveau, le raid en profondeur, va modifier durablement le rôle de cette arme dans les conflits suivants. Cette guerre est également l’expression de toutes les contradictions qui secouent la société américaine de l’époque. Du rôle des Afro-américains dans les deux armées à la présence de nations indiennes aux côtés des Sudistes, le conflit est l’expression de paradoxes surprenants. Enfin, les passions qui déchirent les États-Unis poussent certaines personnalités françaises à traverser l’Atlantique pour s’engager aux côtés de l’un ou l’autre des camps qui s’affrontent. Ainsi, les princes de la maison d’Orléans rejoignent les Nordistes de l’Armée du Potomac alors que le comte de Polignac devient général de l’armée confédérée.