Aérojournal
search

Aérojournal n°84

James Morris

L'As de la 8th Air Force sur P-38

Au sommaire du n°84 - Octobre/Novembre 2021

+ James M. Morris
L'as de la 8th Air Force sur P-38

+ Stukas étrangers
Le Ju 87 sous les cocardes de l'Axe

+ Avions sans pilote !
Les premières guerres des drones américains

+ Chasseurs dans le Grand nord
Le II./JG 77 en Scandinavie (avril-octobre1940)

+ Les sept mercenaires
Les volontaires danois de la Luftwaffe

+ Des croiseurs sur la Meuse
Vie et mort des Fokker T.V (1re partie)

En savoir +

AJ84
8,00 € Frais de port compris

Disponible également au format numérique tablettes et smartphones

Apple Store
Google Play

Au sommaire du n°84 - Octobre/Novembre 2021

+ James M. Morris

L'as de la 8th Air Force sur P-38

James Madison Morris, un des plus remarquables pilotes de chasse de l’histoire de l’USAAF, est né à Columbus, dans l’Ohio, le 9 avril 1920. Il termine ses études en 1941 et, après l’attaque japonaise de Pearl Harbor, choisit de s’engager dans l’Army Air Corps. Familiarisé aux acrobaties et vols en formation, Morris reçoit ses ailes le 29 septembre 1942. Sa première affectation – le 77th Fighter Squadron,20th Fighter Group à Paine Field, dans l’État de Washington – lui confère un avant-goût de la vie de pilote de chasse en opération. L’unité, qui est équipée de Bell P-39D Airacobra,retourne à la fin de l’année 1942 en Californie, plus précisément à March Field, pour se convertir sur Lockheed P-38 Lightning.

+ Stukas étrangers

Le Ju 87 sous les cocardes de l'Axe

Avant-guerre et durant la première moitié du second conflit mondial, l’Allemagne, via le pacte anti-Komintern et le pacte Tripartite, se tisse un réseau d’alliances allant au-delà de l’Axe Rome-Berlin-Tokyo. Afin de sécuriser son flanc sud dans les Balkans avant «  Barbarossa  » et renvoyer l’image d’une Europe nouvelle (sous sa botte) unie dans la «  croisade contre le bolchévisme  », le III. Reich place en orbite une petite dizaine d’États satellites dont plusieurs font l’acquisition du Stuka. Dans son dernier livre sur le Junkers Ju 87 à paraître chez Caraktère dont sont extraites ces pages, Herbert Léonard nous fait l’inventaire des pays équipés de l’avion.

+ Avions sans pilote !

Les premières guerres des drones américains

Pour le grand public, le drone armé ou UCAV (Unmanned Combat Aerial Vehicle) est né au début du XXIe siècle. Or, le concept est en réalité beaucoup plus ancien, puisque les ébauches en ont été tracées dès la Première Guerre mondiale. Il faut cependant attendre la Seconde Guerre mondiale pour voir des engins réellement opérationnels être engagés brièvement dans le Pacifique Sud sous les couleurs de l’US Navy et cinq ans plus tard de nouveau en Corée...

+ Chasseurs dans le Grand nord

Le II./JG 77 en Scandinavie (avril-octobre1940)

Le 22 juin 1941, l’annonce de l’invasion de l’Union soviétique par les troupes de l’Axe suscite dans toute l’Europe occupée un enthousiasme parmi les collaborateurs, les anticommunistes en tout genre voire les simples aventuriers. Envahi par la Wehrmacht le 9 avril 1940, le Danemark n’échappe pas à la règle. Le royaume a été érigé en quasi-protectorat du III. Reich, les concessions politiques et économiques faites par le gouvernement danois ayant permis d’assouplir quelque peu les conditions d’occupation. Si Copenhague adhérera bien au pacte anti-Komintern le 25 novembre 1941, la « Croisade contre le bolchevisme » qui débute ne séduit guère la grande majorité de la population, qui tient à rester à l’écart du conflit mondial dans le secret espoir de voir le Reich s’effondrer sous les coups des Alliés. Néanmoins, la levée du Frikorps « Danmark » par la Waffen-SS et l’ouverture des rangs de la Luftwaffe aux pilotes de l’aviation danoise font des adeptes…

+ Les sept mercenaires

Les volontaires danois de la Luftwaffe

Dès la fin de 1940, face à un Bomber Command britannique de plus en plus agressif opérant désormais principalement sur le continent de nuit, la Luftwaffe disposait d’une poignée d’unités de chasseurs nocturnes. Bien que souvent balbutiantes, elles commençaient à engranger des succès, ses équipages acquérant très vite de l’expérience. Parmi ces premiers pilotes de la Nachtjagd (chasse de nuit), on peut mentionner le Hauptmann Walter Ehle qui allait tomber au combat en 1943, victime d’un accident aérien.

+ Des croiseurs sur la Meuse

Vie et mort des Fokker T.V (1re partie)

Le constructeur aéronautique néerlandais Fokker, bien connu pour ses réalisations au profit des Empires centraux durant la Première Guerre mondiale, est sorti du giron de Junkers en 1919 pour se rapatrier aux Pays-Bas et y travailler de façon indépendante. Il accouche dès lors de nombreuses productions civiles mais surtout militaires, parmi lesquelles figurent d’importants succès à l’exportation comme le Fokker C.V, mais aussi de véritables réussites au profit de la force aérienne néerlandaise (Luchtvaartafdeeling der Koninklijke Landmacht) à l’instar des Fokker G.I et D.XXI. Outre ces deux modèles très modernes pour l’époque, figure un modèle plus ambitieux et très particulier : le Fokker T.V.